des hommes et des abeilles

À deux pas d'un de mes spots favoris,  je trouve à mes pieds "un morceau de ruche". À l'intérieur du tronc  une boule parfaite, une boule vivante...Il est 8h30 et je peux placer mon trépied calmement devant cette formation que je ne veux surtout pas déranger, c'est la première fois que j'observe un essaim dans de si bonnes conditions.Quelques-unes commencent à s'agiter avec la chaleur naissante.Je ne m'attarde sans plus, les photos sont dans le boitier.

 Commence cette réflexion sur les conséquences de cette découverte. Dois-je les laisser en paix dans ce tronc arraché ou bien "faire appel à un ami" : Le célèbre effet papillon et l'impact de mes activités.  Bernard l' "Happy"culteur me rassure : le bois est pourri et de s'occuper personnellement  de cet essaim estimé à 10 000 abeilles est préférable et surtout sans but lucratif.

Nous nous sommes posés la question, je sais qu'elles sont désormais dans de bonnes mains.Et cet impact peut-être minime, en tout cas moindre que l'achat des légumes ou fruits sans goût des grandes surfaces et des produits "sponsorisés" Monsanto.

"Si les abeilles devaient disparaître, l'humanité n'aurait que quatre années à vivre"     Albert Einstein