Des vacances en Argentique

Allez dépêche toi ! Une petite phrase que l’époque actuelle nous souffle à l’oreille sans cesse.Difficile de ne pas l’entendre, mais rien ne nous oblige à prendre un costume de mouton.

La photo n’échappe pas à la règle et dès l’évènement en cours ou terminé, les images doivent fuser sur les réseaux sociaux, quitte à ce qu'Instagram fasse des photos de la bouillie de pixels.Sans partage elles n’existent pas.

Les vacances sont une excellente occasion pour prendre une destination inverse.Retour en argentique : pellicules de 100 à 400 asa, Canon T90 et optiques FD et surtout prendre son temps.24 ou 36 poses sur une pellicule ce n'est pas indéfini et le déclenchement moins systématique.Ce même son du boitier au moment de la prise de vue est moins synthétique qu'un numérique...tout comme le rendu des photos après les post-traitements trop poussés.L'aspect est unique et sauf reportages ou la diffusion doit être rapide, je ne suis pas prêt de mettre ce matériel au placard.Il suffit maintenant de créer le livre de ce séjour en Aveyron, une petite galerie pour se donner une idée :